La franchisée de Clermont-Ferrand et Vichy

Témoignage de Sandra Ferreira, Franchisée de Vichy

J’étais à la recherche d’une franchise innovante et peu concurrencée. Je suis tombée sur Dépil Tech par hasard en regardant les sites de franchises. Je n’étais pas du tout dans le métier de l’esthétique.
Le concept m’a séduit immédiatement. J’ai beaucoup aimé le site et trouvé cela très original et nouveau. J’ai donc contacté la franchise et eu de suite une très bonne impression : accueil très professionnel, explication précise du concept, accompagnement exceptionnel durant tout le déploiement.
J’ai eu la même expérience une fois le centre ouvert ce qui est remarquable et rare car la rentabilité est rapide et au rendez-vous.

Témoignage de Frédérique Demottaz,multi-franchisée des centres de Vienne, Tassin-la-demi-Lune, Valence

Avant de rejoindre le réseau Dépil Tech, Frédérique Demottaz, 38 ans, a dirigé pendant plus de quinze ans une entreprise spécialisée en état de lieux et diagnostics immobiliers. Convaincue comme cliente par les prouesses techniques de l’épilation définitive mises au point par Dépil Tech, la jeune femme passe de l’autre côté du miroir. Elle ouvre son centre en Novembre 2017. Elle choisit un bel emplacement situé sur le cours le plus commerçant du centre ville de Vienne.

« La transition vers la franchise n’a pas été simple au départ.Après avoir décidé de tout, toute seule, ce n’est pas toujours facile de se laisser imposer des décisions par le franchiseur ».

Dix-huit mois plus tard, Frédérique Demottaz est satisfaite. Son centre, qui emploie deux salariés fonctionne très bien.

L’accompagnement en communication, en marketing, et en juridique du réseau lui permet de se concentrer sur l’essentiel: développer le commercial et manager.

« Les outils informatiques mis à disposition par le franchiseur permettent une analyse rapide et fine des chiffres. S’ils ne sont pas bons, je peux réagir rapidement. Un réel avantage. »

Frédérique Demottaz a racheté un second centre à Lyon et va prochainement ouvrir un troisième point de vente à Valence. En quelques mois, la chef d’entreprise a réussi à maitriser l’art de devenir multi-franchisée.

Le franchisé de Paris Hausmann

Témoignage de Christophe Albert, Franchisé de Paris Haussmann et Paris 14

Devenir un franchisé chez Dépil Tech n’était pas une vocation de ma part. Ce que je cherchais après 25 ans de vie professionnelle de gentil cadre supérieur dans différentes instances, c’était l’autonomie, l’envie d’entreprendre, le commercial et la fin de la vie politique interne des entreprises… En devenant franchisé, j’ai exactement eu ce que je voulais, et j’en ai eu plus :

  • un accompagnement (technique, commercial, architectural, localisation…) pour l’ouverture de mon centre
  • un accompagnement au quotidien : conseils techniques (sur la lumière pulsée, et autres) et recommandations…
  • un accompagnement dans le rachat d’un nouveau centre (conseils humains, conseils juridiques et autres…).

Si c’était à recommencer je le referais.